Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

mardi 29 avril 2008

Gay Cultes aime Nicolas Hoult










Gay Cultes a craqué sur Nicolas Hoult, l'un des jeunes protagonistes (Tony) de la série britannique "Skins"".
Photos glanées sur le site d'un(e ?) jeune fan : clic.
Scène désormais culte :

Rome, unique objet de mon ressentiment

Sans vouloir nous ingérer dans les affaires d'un pays voisin (et ô combien aimé !), on pourra s'inquiéter de l'arrivée à la mairie de Rome d'un représentant de la droite dure (un ancien membre du MSI, parti fasciste !).
Pendant la campagne électorale, les locaux du "cercle des cultures homosexuelles" ont été en partie dévastés par de jeunes néofascistes.
Un climat inquiétant s'installe dans cette ville, où, autrefois, Fellini...


Extrait de "La dolce vita" de Federico Fellini
Anita Ekberg et Marcello Mastroianni

lundi 28 avril 2008

Gay Cultes aime Mina



Mina : Deborah

La tentation de Venise (2)


Juste quelques images pour mémoire.

Toujours là !

Ici aussi.

Seuls au monde.

Nostalgie

Incontournable

Obligatoire

Printemps

Soyez les bienvenus !

Bientôt la plage !

Vu sur "A Cause Des Garçons"...

vendredi 25 avril 2008

Ange des villes

La tentation de Venise...


Andy, oh Andy !


Etrange cuvette de WC...


Vierge à l'enfant ?


Devant le Palazzo Grassi

Ragazzi au repos, à San Marco

Partir de Venise est chaque fois un arrache-cœur.
Sous la pluie, lundi et mardi, la ville flottante avait un parfum de tragédie.
Mercredi, sous le soleil retrouvé, elle était à nouveau en fête.
Nous y avons croisé beaucoup de touristes pressés qui photographient beaucoup mais ne voient rien, et, heureusement, en cette période de vacances scolaires, des groupes d'anges en juvénile beauté.
La "vie gay" est "mezza-voce" ici : pas de lieu ouvertement "famille", mais nous y avons croisé beaucoup de couples masculins, dont un nombre non négligeable de français.
Nous avons assisté à un magnifique récital de piano à la Fenice par Paul Lewis, élève autrefois d'Arthur Brendel, qui donna une magnifique interprétation de la sonate en sol majeur 894 de Schubert et joua admirablement les 11 pièces de la "Musica Ricercata" de Gyorgy Ligeti pour un public désorienté venu surtout pour faire des photos du magnifique théâtre dévasté par les flammes il y a peu et restauré à l'identique.
Dans ce cadre étincelant du Phénix ressuscité de ses cendres, Lewis a offert un moment musical rare qui, en d'autres lieux et d'autres circonstances, lui aurait valu un véritable triomphe.

A Venise, il faut s'éloigner du circuit touristique obligatoire (Rialto, San Marco...), savoir faire un pas de côté, se perdre.
On y trouvera toujours un lieu désert pour méditer, s'aimer en sérénité dans la sérénissime.
On découvrira la "Giudecca", quartier ignoré du touriste de base, et l'on ira se mêler, entre chien et loup à la foule estudiantine joyeuse du Campo Santa Margherita.
Où l'on pourra lier conversation avec quelque beau ragazzo désireux de parfaire sa pratique de l'anglais et du français, quand vous avez décidé de vous exprimer le plus souvent possible en... italien.

samedi 19 avril 2008

Ange éblouissant

Nous avons beaucoup aimé cette photo, trouvée chez nos amis "ragazzi".
Résultat : Gay Cultes s'offre une escapade à Venise et revient
vendredi 25 avril !

Bacci !

(Nous emportons le livre de Rupert Everett et vous aurez droit à nos commentaires dès notre retour.)






vendredi 18 avril 2008

Nettoyage de printemps

C'est le moment de procéder à quelques menus travaux dans nos appartements :

video

Intolérances diverses et variées

Cette entreprise française affiche la diversité de notre société.
Mal lui en a pris : les pétitions affluent pour demander le retrait de cette publicité des panneaux d'affichage.
Que se passe-t-il dans ce pays ?

Voir aussi le blog de karedig, ici.

jeudi 17 avril 2008

Pardon, Monsieur Mozart

Comme autrefois Florence Foster Jenkins, cette "diva" massacre allègrement l'œuvre du génial compositeur.
On se demande combien furent payés les musiciens pour endurer cette véritable torture...

Folles à lier

Durant les "années folles", celles qui précédèrent la deuxième guerre mondiale, le duo Charpini & Brancato attire le "tout Paris" au Liberty's et au Bosphore ("Chez Charpini".
Avec beaucoup de talent, les duettistes parodient le répertoire lyrique, dont ce fameux "air des dindons" (1936) extrait de l'opérette "La mascotte".
Les deux artistes "gay" sont non seulement tolérés, mais adulés par un public désireux d'oublier les tressaillements d'un monde au bord du cataclysme :

lundi 14 avril 2008

Le retour de Rupert Everett





"Another Country"
Quoi d'autre ?


Nous n'avons pas (encore) lu "Tapis rouges et autres peaux de bananes", le nouveau livre de Rupert Everett (K&B éd.).
La prestation de l'acteur anglais, l'autre soir sur une chaîne de télé française, en fait espérer le meilleur et... craindre le pire : les anecdotes, souvent croustillantes, voire égrillardes, sur les "people" au long d'une carrière finalement peu intéressante, ne sont pas notre "tasse de thé".
Pour le meilleur, on sera plus concerné par l'itinéraire de vie d'un personnage somme toute attachant auquel on ne jettera pas la pierre d'avoir mené une partie de sa vie en dilettante, en "mondain branché" dans le sillage de Warhol et de Madonna.
Aujourd'hui, paraît-il, Everett réalise qu'il n'est pas facile pour un gay de vieillir.
La belle affaire quand on est comme lui cultivé, bon pianiste, encore beau mec bien que légèrement empâté : nous connaissons ou connaitrons tous cela, cet ostracisme d'une soi-disant "communauté" vis à vis de qui a dépassé la quarantaine (voire avant !).
Mais l'on apprend également, à l'instar, en France, d'un Jean Claude Brialy, que le bel anglais a passé également une partie de son temps au lit des femmes (et non des moindres !).
Bref, Everett, comme l'auteur de ces lignes, se sera bien amusé.
L'âge mur étant venu, il aura tout loisir de réfléchir et d'écrire puisque, paraît-il, sa plume est talentueuse.
Ce que nous vérifierons en emportant son ouvrage pour notre escapade à Venise prévue en fin de semaine (oui, vous serez privé de Gay Cultes du 20 au 24 avril !).

On gardera à tout jamais de Rupert Everett le personnage transgressif, en absolue beauté, d'Another Country, le beau film de Marek Kanievska, qui ne dépareillera pas votre vidéothèque, rangé à côté du "Maurice" de James Ivory.

vendredi 11 avril 2008

Helvètes underground

Publicité suisse pour Télé2 :

Elections à l'italienne

On rappellera à nos lecteurs étrangers qu'en France "PD" sonne comme "pédé" qui est l'expression péjorative* qui désigne les "gays".
On savourera d'autant plus ce clip électoral qui, de plus, utilise la chanson disco des "Village People", groupe gay... culte !



* Expressions françaises : insultantes (homophobes, mais nous en usons entre nous avec humour, les détournant) : pédé (devient, en graffiti, PD), tapette, tafiole, tante, tarlouze, fiotte, folle, folasse, phoque (par erreur, la véritable expression étant "pédé comme un foc" par allusion à la marine) "à voile et à vapeur" (pour les "bi", encore une expression "maritime" !) sont les plus répandues.

jeudi 10 avril 2008

Jeux d'eau

video

Stanislas : Le Manège



Un tour de manège
Autour de nos vies
Nos vies
Qui tournent en rond
Un tour de magie
Pour voir
Si le voyage
Vaut le coup

Un tour de manège
Autour de nous qui
Tournons autour de nous
Un tour de toupie
Pour voir
Si notre amour
Vaut le tour
Voir si notre amour
Vaut le tour

Tourne
Tourne
Tourne
Tourne

Refrain:

Ce beau manège
Ce grand manège
Me met la tête
À l’envers
Me met la tête
À lenvers

Ce beau manège
Ce grand manège
Me met le cœur
En l’air
Me met le cœur
en l'air

La la la la la la

Un tour de manège
Autour de nous qui
Prenons tous les détours
Un tour de tournis
Pour voir
Si le voyage
Vaut le coup
Un tour de manège
Autour de nos vies
Qui montent et qui descendent
Un tour de looping
Pour voir
Si notre amour
Vaut le tour
Voir si notre amour
Vaut le tour

Tourne
Tourne
Tourne
Tourne

Refrain x2:

Ce beau manège
Ce grand manège
Me met la tête
À l’envers
Me met la tête
À l'envers

La la la la la la

Ce beau manège
Ce grand manège
Me met le cœur
En l’air
Me met le cœur
En l'air

La la la la la la ...

Me met la tête
À l'envers

La la la la la la

Ce beau manège
Ce grand manège
Me met le cœur
En l’air
Me met le cœur
En l'air

La la la la la la ....

Extrait de l'album "L'équilibre instable" - (c) Polydor - 2007

Après l'amour.

mercredi 9 avril 2008

Sebastiane

Vu par Pierre & Gilles

En 1975 sort sur les écrans un "ovni" cinématographique, le "Sebastiane" de Derek Jarman qui donne, en latin (!), une vision homo-érotique torride du martyre du jeune homme supplicié.



Plus de 30 ans après, la charge sensuelle est encore bouleversante.
(Le film a fait l'objet d'un transfert DVD.)

mardi 8 avril 2008

Magnifique !

Proust Ballet - Morel et Saint-Loup ou le combat des anges


Découvert... A Cause des Garçons
(Musique de Gabriel Fauré : Elégie op.24 pour violoncelle et orchestre)

GC à l'heure espagnole

Depuis quelques mois, une folle rumeur court les milieux de la corrida : le torero Cayetano Rivera serait gay !
Des forums se sont créés autour de cette question qui semble préoccuper nos voisins espagnols au plus au point : ¿Es o no es?
Voir ici.
Voilà en tout cas de quoi s'interroger sur le machisme qui règnerait dans ces milieux... ou se féliciter de l'évolution des mœurs dans un pays qui, sous l'impulsion du gouvern
ement progressiste de M. Zapatero, a légalisé les unions homosexuelles à l'heure où, chez nous, en France, la plus grande frilosité règne en ce domaine.
On attend avec impatience le jour où un footbaleur célèbre fera son "comi
ng out" : à quelles banderoles aura-t-il droit dans les stades ?

Pedro Almodovar sur le tournage de "Matador" (1986)


Oooooooooooooooolé !