Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


samedi 26 juin 2010

Cadeau



Le colosse aux doigts de fée (pas aussi souvent qu'il faudrait) sera à La Roque d'Anthéron en Août.
Gay Cultes aussi.

Bien secouer avant de servir

Lundi, Louis

Lundi...




la suite de "Louis, garçon facile" : "Louis et Maud n'étaient pas très "plage"..."


Bonne fin de semaine !

vendredi 18 juin 2010

"Saved" : pas si "ado-movie" que ça !


Mary et sa meilleure amie, la tyrannique Hilary Faye, sont les stars d'un lycée très conservateur. Jusqu'au jour où le petit copain de Mary lui annonce sa découverte : et s'il n'était pas au fond gay ? Jésus apparaît en vision à la jeune fille et lui ordonne de tout faire pour remettre cette brebis égarée dans le droit chemin. Mary s'exécute... et tombe enceinte...

 Plus "grenouille de bénitier" que moi, tu meurs.

Ce film est un OFNI (objet filmique non identifié) : sous ses habits de production pour ados forcément décérébrés se cache une dénonciation féroce d'une certaine Amérique bondieusarde intolérante.
Brian Dannely, son réalisateur, y stigmatise le fanatisme religieux qui conduit aux pires excés, celui qui conduit des citoyens (blancs) américains à brandir des pancartes "Homosexualité = Satan".
La préférence sexuelle de l'un des personnages principaux va générer un véritable maelström dans une petite communauté rangée sous la bannière du créationnisme le plus obscur.
L'humour est ici d'une virulence rare, servant à attaquer les tenants de cet obscurantisme obsolète.

 Handicapé , Roland est doté d'un humour... salvateur !

C'est Roland, garçon handicapé incarné par M.Culkin, qui, dans "Saved", personnifie (raccourci un peu facile, certes) la tolérance et fait preuve d'un esprit "libertaire" incongru en terrain ultra-chrétien.
La critique fut très partagée lors de la sortie discrète de ce petit film bien fait, "Le Monde" et "Les cahiers du cinéma" ne voulant y voir qu'une bluette lycéenne.
Curieux manque de clairvoyance.


DVD édité par Fox Pathé Europa


Extrait (il faut évidemment voir le film en version originale) révélateur ; Mary vient d'apprendre l'homosexualité de son petit copain...

Sans équivoque